ordemyprogresso.jpg

lineye.gif

Plus d'un million de fans étaient présents ce samedi soir sur la plage de Copacabana à Rio de Janeiro au Brésil pour assister au méga-concert gratuit des Rolling Stones, le plus gigantesque show jamais réalisé au cours de leurs 44 ans de carrière. Pour cette occasion unique, une scène de près de 24 mètres de hauteur, soit l'équivalent d'un immeuble de huit étages, et de 60 m de largeur était installée devant le célèbre "Copacabana Palace" où le groupe et son équipe occupaient 60 chambres.

offer1.gif

Cette scène, décorée de motifs tropicaux, était déjà depuis plusieurs jours une attraction pour les touristes. A noter, le chanteur Mick Jagger (62 ans) et son groupe disposaient pour y accéder d'une passerelle mesurant 83 mètres de long jetée directement entre le Palace et la scène au-dessus de l'avenue longeant la mer.
Ce spectacle, qui a rendu nécessaire le déplacement de cent tonnes d'équipements de sono, était relayé le long de la plage par plusieurs écrans géants.

SGE.MPF95.190206065909.photo00.photo.default-271x384.jpg

Pour cette occasion exceptionnelle, le show, qui donne le coup d'envoi en Amérique du Sud de la tournée mondiale des Stones "A bigger band", entamée l'année dernière aux Etats-Unis, n'a pas respecté la loi qui interdit de dépasser les 85 décibels entre 22H00 et 07H00 du matin. "La sono des Rolling Stones, c'est la sono des Rolling Stones", s'est bornée à constater la responsable des événements à la mairie de Rio, Ana Maia.

6605028425.jpg

Le coût du spectacle est estimé à 4,6 millions de dollars. La mairie de Rio apparemment grande fan du groupe mythique, a participé à hauteur de 16,6% du financement, le reste provenant du parrainage de deux compagnies de téléphonie cellulaire, non moins fans mais sans doute pour d'autres raisons...

Le concert donné ce samedi ne peut désormais être comparer qu'à celui réalisé en 1969 par les Stones à Hyde Park devant 450.000 personnes, après la mort du guitariste Brian Jones.
Précisons qu'il a aussi mobilisé les autorités gouvernementales de l'Etat de Rio et policières. Plus de 15.000 policiers étaient déployés dans l'Etat de Rio, dont 2.050 à Copacabana, autant que pour les feux d'artifice du réveillon du 31 décembre, qui rassemble chaque année quelque deux millions de personnes.

SGE.LZK02.170206093136.photo00.photo.default-384x256.jpg

La police surveillait toutes les voies d'accès à Copacabana ainsi que les ports et aéroports et même les frontières des Etats voisins (Sao Paulo, Espirito Santo et Minas Gerais). La police occupait aussi certaines favelas voisines pour éviter des incidents violents. Les autorités ont également du interdire la circulation dans une vaste zone de la ville et la mairie avait invité la population à laisser les voitures au garage et à utiliser les transports en commun.

Décidément, The Rolling Stones, comprenez "Les Pierres qui Roulent", écrasent tout sur leur passage puisqu'ils sont aussi les musiciens qui ont dégagé le plus gros chiffre d'affaires en 2005 aux Etats-Unis, avec 168 millions de dollars de ventes de disques et de recettes de concerts.

Creative Commons License