czechCx2.gif

lineye.gif

C'est le début du week-end, et comme tous les vendredis depuis plus de huit ans, Automatik prend le contrôle du 5, boulevard Poissonière pour une nuit de pure techno. En la matière, la scène des pays de l'Europe de l'Est nous apporte quelques dj's et producteurs très intéressants. Après l'excellente prestation du Croate Dj Mary en décembre dernier, c'est au tour de la Tchèque Dj Lucca (CLR/PRIMATE/ACAPULCO REC - TCH) de venir brûler le dancefloor et nous régaler.

intro_new7.jpg

Dans ses prods comme dans ses mixes, elle présente une techno dans la lignée de son camarade canadien Dj Preach, ou le Brésilien Renato Cohen. Très charismatique aux platines, douée pour des sélections sans concession, elle apportera à coup sûr une touche de fraîcheur dans la cabine du Rex...

cal-img.jpg

Le Français Dj Flo (FUNKTION REC - FR) fait lui aussi partie de ces artistes techno qu'on apprécie. La technique, le goût, il a tout pour lui, et c'est juste pour vous.

A noter, lorsqu'une Automatik envahit le Rex, il y a toujours une résident pour soutenir le rythme. Et cette semaine c'est Torgull (46 REC - FR), joueur de gros sons par excellence qui nous fera le plaisir de se joindre au plateau dès minuit...

Samedi, à l'occasion de la première "Bass Culture" de l'année, le résident et organisateur D'Julz (OVUM - FR), met à l'honneur l'Américain Josh Wink (OVUM - USA), mentor et fondateur du label "Ovum", sur lequel tous les deux évoluent.
Producteur et Dj émérite, il revendique ne pas s'enfermer dans un style en particulier, alliant sans cesse techno et house dans un seul objectif: faire bouger les foules.

69.JPG

Avec les compilations "Profound Sounds", il s'est imposé sur la scène internationale et s'est construit une renommée quasi inébranlable. En tant que créateur du label "Ovum", il est l'auteur de quelques tracks marquants, comme le très bon "Liquid Summer". rappelons que les ventes de son single "Don't laugh" ont dépassé les 500 000 exemplaires...
De quoi en impressionner plus d'un, mais aussi de quoi effrayer les puristes qui pourraient le taxer d'être trop commercial. Sa venur au Rex ce samedi 11 février est l'occasion de montrer qu'il sait rester authentique et plus que convaincant face à un dancefloor.

Bref, avec tout ce beau monde aux platines, préparez vous à agiter sévèrement vos cuissots!

Creative Commons License