unionjack.jpg

lineye.gif

Le château de Muncaster, l'une des plus fameuses maisons hantées d'Angleterre, s'apprête à devenir la première école de fantômes du pays et à accueillir les amateurs de spectres, vampires et autres goules décidés à approfondir leurs connaissances. Réputé pour glacer le sang des visiteurs avec ses apparitions fréquentes et ses habitants venus de l'au-delà, ce château est un édifice majestueux vieux de 800 ans, situé dans la région des lacs, au nord-ouest de l'Angleterre.

muncasta.jpg

C'est en effet le lieu choisi par Jason Braithwaite, psychologue cognitif et neurologue à l'université de Birmingham, pour y donner des cours de sensibilisation aux phénomènes para-normaux. Le bâtiment est déjà célèbre pour sa salle ornée de tapisseries, ses cris ou gémissements poussés par ses anciens occupants, ses bruits de pas inexplicables ou encore ses apparitions fantomatiques.
Une "dame blanche", le fantôme d'une jeune femme, Mary Bragg, assassinée devant les grilles du château au 19e siècle, y errerait aussi régulièrement dans les jardins ou le long des routes avoisinantes, tout comme le spectre d'un ancien bouffon du château, Tom Fool.

fantomes-17.gif

Lui même très sceptique quant à la réalité de ces phénomènes, Jason Braithwaite, 34 ans, veut donner les outils scientifiques à ses élèves, pour qu'il puissent tester eux-mêmes leurs croyances.
"Je ne dis pas que je peux expliquer ces phénomènes, mais je dis que vous aurez les outils mentaux nécessaires pour les examiner de façon rationnelle et sensée", a expliqué cet universitaire. "Ce ne sera pas une expérience du type +j'éteins la lumière et ouh-ouh, y-a-t-il quelqu'un+", insiste ce scientifique, qui travaille depuis 15 ans sur les apparitions associées à Muncaster.

Selon Jason Braithwaite, les bruits et autres visions attachées à ce château seraient en fait dus à des phénomènes physiques naturels propres au site: "Certaines perceptions peuvent être provoquées par des champs magnétiques étranges et irréguliers", comme "des orages invisibles".
Et les personnes dotées de cerveaux "moins inhibés" ou "plus erratiques", comme les patients souffrant de violentes migraines ou d'épilepsie, seraient plus susceptibles de réagir à ces champs de haute énergie magnétique, quelle que soit leur intelligence ou leur éducation, avance-t-il.
Les cours du professeur Braithwaite débuteront à partir du mois de mars et seront facturés 120 livres (176 euros) pour deux jours, avec une nuit sur place. Ils ont reçu l'aval de la famille Pennington qui vit au château depuis au moins 1208...

profdefantome.jpg

Respectueux du désir de Peter Pennington, le chef de la famille, de ne pas tomber dans le "sensationnalisme télévisé", les élèves n'utiliseront ni boule de cristal, ni planchettes ouija, ni aucun instrument associé aux mediums. "Le but est de faire un réel travail scientifique, de faire la vérité sur pourquoi tant de personnes voient ou croient voir des fantômes dans ce château", insiste Jason Braithwaite.

"J'ai peut-être tort, je suis prêt à avoir tort, mais je ne vais pas pour autant commencer à penser que ce sont les esprits de gens morts", concède-t-il, expliquant qu'il encouragera les élèves à argumenter de manière dépassionnée, critique et avec un esprit ouvert.

Une fois partis, nous avons pourtant bel et bien fini d'exister...

Creative Commons License